Une deuxième méditation pour le lundi 30 mars

proposée par Maxence Leblond

2 femmes mises en accusation

Les lectures du jour nous présentent 2 femmes : Suzanne dans la première lecture, et la femme adultère dans l’évangile. Les 2 sont mises en accusation et condamnées par les hommes. Les 2 sont sauvées par la main de Dieu : Suzanne est sauvée par l’intervention du prophète Daniel, envoyé par Dieu suite à la prière de Suzanne, tandis que la femme adultère est sauvée par l’intervention de Jésus.  Alors que Daniel confond les 2 juges iniques en soulignant l’incohérence de leur témoignage, Jésus renvoie chacun des présents à sa conscience : « que celui qui n’a jamais péché lui jette la première pierre ».

Et nous ? Comment nous positionnons-nous selon le côté de la pierre où nous sommes ? Quand nous vivons une injustice, ou une situation difficile, quelle est notre réaction ? Rejetons-nous la faute sur la les autres ? Demandons-nous l’assistance de Dieu, comme le fait Suzanne ? Ne sommes-nous pas non plus parfois un peu prompt à vouloir jeter la pierre ? Dieu est riche en Miséricorde, demandons-lui la grâce de conformer notre cœur au sien.

Article publié par Doyenné cambrai • Publié le Lundi 30 mars 2020 • 250 visites

keyboard_arrow_up