Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com
Connexion

Inscrivez vous

Notre-Dame de Grâce
IMMACULEE NEUVILLE12 1 NEUV CLOCHER2 ND LOURDES STE OLLE. 3jpg RAMILLIES Saint-Géry st joseph12 ST ROCH12 1 st roch
Saint-Vaast Daint-Géry
photo cathedrale oDSC01650 a cathédrale la Vierge du clocher st druon 2 st Louis 2 clocher de St Louis eglise-son-campanile-ST Martin ST MARTIN proville 2 proville 3 St Jean AM 4 ST JEAN
Paroisses de Cambrai

Soirée Carême-Partage

avec le Père Sami Bou Chalhoub

le Mardi 04 avr 2017

photos en bas de page

 

Quel avenir pour les chrétiens au Liban ?

 

L'actualité évoque presque chaque semaine la situation désespérée des chrétiens en Syrie, en Irak, en Egypte mais qu'en est-il au Liban ?

Le Père Sami Bou Chalhoub et son frère Elie ont vécu le drame de la guerre fratricide de 1975 à 1990.

 

Et c'est en 1989 que St JeanPaul II a prononcé ces mots qui restent ancrés dans les mémoires :

 

«L’Eglise désire manifester au monde que le Liban est plus qu’un pays, c’est un message de liberté et un exemple de pluralisme pour l’Orient comme pour l’Occident».

 

«Sa sauvegarde est l’une des tâches les plus urgentes et les plus nobles que le monde d’aujourd’hui se doive d’assumer»

 

La guerre est finie depuis 27 ans mais la situation est toujours complexe : les camps palestiniens sont toujours là, les syriens qui fuient leur pays, omniprésents, les chrétiens minoritaires beaucoup d'entr'eux découragés notamment les plus jeunes, sont partis, les familles sont éclatées ... 

 

Les chrétiens libanais ont la conviction que leur pays est pris en otage, que leur présence est une gêne pour Israël qui voudrait en faire un état palestinien et pour Daech qui veut les exterminer.

 

Le Liban est-il le dernier bastion de liberté dans ce Proche Orient ?

 

Et comment continuer à y annoncer le Christ ?

 

D'où le projet du Pére Sami Bou Chalhoub en 2007 : une ferme chrétienne en pleine Beqaa, à la frontière syro-libanaise pour convaincre les chrétiens qu'il leur faut résister et revenir à la terre.

 

Abouna Sami comme on l'appelle, se bat pour faire perdurer ce projet ; il en parle avec passion.

 

soiree 9 soiree 9  

 

 

Pour terminer la conférence nous avons médité le DVD sur l'icône de Notre Dame d'Ilige si chère aux maronites.

 

Et c'est autour d'un pain-pommes dans une ambiance conviviale que nous avons pu continuer le partage.

 

Le Père Bou Chalhoub et son frère sont repartis heureux de cette rencontre qui leur a montré que les chrétiens libanais ne sont pas oubliés.

Ils remercient le Père Mathieu Dervaux pour son accueil.

 

 

Nous n'étions qu'une bonne trentaine mais le montant de la collecte de 495 euros pour la ferme leur a mis du baume au cœur

 

Marie-Reine Guérin. 

Article publié par Doyenné de Cambrai • Publié Jeudi 13 avr 2017 • 203 visites

Retour haut de page
copyright tous droits réservés
Mentions légales | Charte | Contacter cathocambrai | Plan du site | Conception keeo.fr