Célébrants et acolytes des équipes funérailles

rencontre en doyenné

 

Suite à la proposition de Jean-Pierre Mayelle, une trentaine de membres des équipes funérailles des 14 relais de notre doyenné qui assurent les visites auprès des familles en deuil se sont retrouvés ce mardi 26 novembre 2013, invités par l’abbé Dominique Dewailly,  autour de notre doyen Mathieu Dervaux pour mieux se connaître et échanger sur leur mission.

Les abbés Bernard Dame, Dominique Dewailly et Gilbert Lecerf s’étaient joints à eux.

 

Après un temps de réflexion personnelle, chacun a exprimé ce pour quoi il rendait grâce et fait part de ses difficultés, inquiétudes ou questions qu’il se posait. S’en suivit un temps d’échanges très riche.

 

 

Cette mission, qui peut paraître difficile à assumer à ceux qui ne la vivent pas, est une source de grâces.

 

« Les visites aux familles sont des moments de rencontre et de dialogue en profondeur »

 

« Les liens se poursuivent au-delà des funérailles »

 

« Je suis toujours frappée par l’accueil que les familles en deuil nous réservent et la confiance dont elles nous font preuve »

 

« Les visites sont quelquefois pour les familles l’occasion d’aborder d’autres sujets comme le baptême ou la première communion »

 

« On reçoit beaucoup des familles »

 

« On partage la souffrance des familles qui nous donnent beaucoup »

 

« Les familles nous sont reconnaissantes. Elles nous disent merci à a sortie de l’église ou quand elles nous revoient dans la rue »

  

« Je suis transformée par les visites ou les célébrations »

 

 

Cette mission est l’occasion de témoigner de notre foi, de partager notre espérance chrétienne.

 

« Depuis 10 ans que je suis dans l’équipe funérailles, j’essaye d’apporter paix, soutien, de partager notre foi »

 

« Lors des visites, c’est la paix, le réconfort qu’on essaye de donner »

 

« Etre avec les familles,  témoigner de notre foi… être le représentant de l’Eglise »

 

 

Cette mission nourrit notre foi et notre prière.

 

« Pour mener à bien cette mission, le temps de prière est indispensable »

 

« Je prie pour ceux qui ne connaissent pas Dieu »

 

« Devoir préparer le commentaire pour la célébration est une occasion pour approfondir les textes choisis avec la famille »

 

« L’Esprit nous insuffle force et aide lors des rencontres et des célébrations »

 

 

Les participants n’ont pas pour autant nié les difficultés, notamment le besoin de renforcer les équipes, d’assurer la relève, mais aussi « la crainte de ne pas trouver les mots justes ou de se sentir démuni devant certaines questions lors des visites aux familles en deuil» ou l’absence ou l’insuffisance de chorale,  ou encore le manque de liens entre les familles en deuil et les communautés paroissiales…

 

Suite à ces échanges, l’abbé Mathieu Dervaux, notre doyen, a dégagé quelques pistes de travail  et des bonnes volontés se sont engagées, à suivre…

 

Cette réunion a permis à chacun de partager son vécu, ses attentes. Nous avons senti qu’ensemble nous faisions Eglise, que nous menions une mission d’Eglise en Eglise.

Ce fut un temps de relecture un peu court mais à renouveler, pourquoi pas aussi en relais ou inter-relais ?

 

                                                                Marie-Agnès Yameundjeu

Article publié par Doyenné de Cambrai • Publié le Jeudi 28 novembre 2013 • 2344 visites

keyboard_arrow_up