retour Paroisses de Cambrai - Doyenné de Cambrai - Diocèse de Cambrai

Messe pour la paix avec Mgr Garnier

à la cathédrale

en bas de page photos de JC Moniez

 

Dans le cadre du "Centenaire de la bataille de Cambrai", la messe de ce dimanche 26 novembre 2017 présidée par Monseigneur Garnier, archevêque, est célébrée pour la Paix  en la cathédrale.

messe pour la paix 2017 11 26  (22) messe pour la paix 2017 11 26 (22)  

 

 

C'est le jour où l'Eglise fête la solennité du Christ, Roi de l'univers.

 

Dans son homélie, Monseigneur reprend le livre du prophète Ezékiel :

 

"Un jour de sombres nuages et d'une nuit noire...

 (dans le Cambrésis 9 morts au m2 !)

 

Il désigne un berger magnifique qui cherche la  brebis perdue, ramène l'égarée, renforce les malades, soigne les blessés. Ce berger qui prend soin de chaque mort - des deux  camps - dans cette bataille.

 

Saint Paul nous dit que le seul ennemi que le Christ combat,  c'est la mort. Le Christ combat la mort de quelque camp qu'il soit.

 

L'Evangile parle d'un roi qui s'identifie à celui qui a faim, soif, est nu, qui s'identifie à chacun de ceux qui sont dans les tranchées. (A Cambrai, Joseph Engling n'a jamais voulu tirer sur qui que ce soit.)

 

[ ..... ]

 

100 000 morts, 100 000 mamans qui pleurent, des centaines de milliers d'enfants orphelins... les Anglais ont payé plus que les autres.

 

Avec le souvenir de cette horreur, devenons chacun, au jour le jour, un faiseur de paix, de communication,  de pardon, d'un 1er pas qui coûte, dans toutes nos équipes paroissiales où se glisse la jalousie.

 

Un ami vendéen m'a dit un jour :

 

'entre voisins les thuyas poussent plus vite que la charité'

 

Il s'agit d'une conversion intérieure qui commence par le rejet de cette maxime connue : œil pour œil, dent pour dent, coup pour coup !

 

Nous  sommes TOUS frères d'un Roi qui continue à nous aimer alors qu'on oublie de l'aimer, qui n'attend pas la réciprocité de notre amour pour continuer à nous aimer.

 

Ce Roi inimaginable, couronné d'épines, habillé comme un clown, le visage couvert de crachats, a pour trône, une croix ! un Roi qui préfère notre vie à la sienne, nous charge dans ce monde, notre ville, notre famille, de la Paix qui vient de Lui."

Article publié par Doyenné de Cambrai • Publié Mercredi 29 novembre 2017 • 735 visites

keyboard_arrow_up