"Au nom de la fraternité"

en l'église Saint Roch

A retardement, mais je vous partage cet événement vécu à l’église Saint Roch. Ceci à la demande de plusieurs personnes. Il est normal que je puisse rendre compte de cette rencontre.

J'avais à coeur de vous faire connaitre un peuple avec qui j'ai vécu ma jeunesse, puis ma vie d'adulte, au point de me marier avec l'une d'entre elle . La communauté tzigane Rom.

Ce monde vous est inconnu; les médias, les politiques n'en qu'une connaissance très partielle, sinon déformée . Un milieu avec ses dialectes , ses coutumes , ses traditions où n'entre pas qui veut . Pour moi, c'est de l'ordre du miracle .

Une occasion unique de rencontrer des chrétiens parmi eux . Comment Jésus a transformé leur vie ! Ils sont venus, ce soir là, à une quarantaine d'hommes , de femmes, de jeunes et d'enfants. Tous mes cousins par alliance. Une assemblée disparate. L'Eglise ADD (Assemblée De Dieu) était bien représentée, le pasteur Karim de l'Eglise baptiste évangélique était l'unique représentant de cette communauté , avec deux soeurs. Il y avait très peu de catholiques mais un certain nombre de gens du voyage, avec femmes et enfants et même un gitan espagnol aussi, un frère, le père Moura . Des gens qui sortaient de nulle part et que nous n'avons pas l'habitude de croiser dans nos églises.

La louange était animée par Franz et Cécile, Manuel Luiz, secondé par Isabelle.

J'ai tenu à accueillir ce groupe dans la langue romanès . Après avoir partagé une partie de mon témoignage de vie, nous avons eu la grâce d'entendre des témoignages renversants de jeunes roms qui sont devenus chrétiens, des cantiques improvisés de très haute qualité et une prédication du frère Marco en romanès, traduite en français. Le message, inspiré par l'Esprit était centré sur la Croix. Venir à la Croix , pour recevoir le pardon, la guérison, la libération. Des paroles fortes ont retenti dans l'église Saint Roch, pour un homme qui a appris à lire dans sa Bible ! Puis un temps de prière des frères, animée par les anciens du groupe clôturait cette soirée extraordinaire. Pour tous, c'était la première fois qu'ils entraient dans une église catholique !

Une expérience unique, qui m'a fait découvrir qu'il n'est pas facile de faire se rencontrer des gens qui se croisent sans vraiment se rencontrer ...

Tous les participants à cette soirée ont été très touchés par ce qu'ils ont vu et entendu. Certains ont reçu des grâces particulières . Merci Seigneur !

Nous renouvellerons cette expérience durant l'été. Manuel nous disait : c'était la première mi-tenps, à quand la deuxième mi-temps . L'important pour tous : rester ce que nous sommes et continuer d'oeuvrer au nom de la fraternité.

Robert TOURET

Article publié par Doyenné cambrai • Publié le Jeudi 31 mars 2022 • 396 visites

keyboard_arrow_up