Les enfants du Togo chantent leur espérance

dans la cathédrale

photos en bas de page de Sr Edith et Jean-claude Moniez

 

Une amitié franco-togolaise est née dans le diocèse il y a 52 ans grâce aux

religieuses augustines hospitalières parties de Cambrai pour Dapaong  y créér un hôpital d'enfants puis un orphelinat et une structure de psychiatrie. 

 

Actuellement 12 enfants et 4 adultes sont dans notre diocèse  pour une série de concerts.

 

Ce 14 août 2014, les enfants de Dapaong ont chanté leur joie et leur espérance à la cathédrale et Sr Marie Stella souligne que cette soirée a pour objectif de rendre grâce à Dieu.

 

"Vous faites beaucoup pour nous !" Nous ne savons comment vous dire "Merci", nous allons chanter notre joie dans les coeurs, chanter l'espérance."

 

  •  Sr Marie Stella, quel est votre projet ? 

la création d'un nouveau centre de santé, celui que nous avons devient trop petit

 

  • Que retenez-vous de votre séjour parmi nous ?

un accueil extraordinaire, on se sent chez soi, on sent que nous étions attendus

 

et elle pousuit :  il  ne faut pas grand'chose pour donner la joie, il suffit d'aimer et montrer sa joie de vivre !

il faut savoir accepter d'être parfois bousculé, secoué et peut-être changer la façon d'annoncer Jésus. Oui, il faut chanter l'espérance !

 

******************************

  • Et nos jeunes togolais, que pensent-ils ?

J : Oh, La France est un beau pays !

C : On est bien accueilli.

 

JP : Les gens ! C'est un peu chacun chez soi... on ne les voit

      pas dans les rues, et il n'y a pas de jeunes dans les 

      églises.

 

  • Si tu rencontrais un de ces jeunes, que lui dirais-tu ?

Pourquoi tu ne viens pas à l'église ? tu peux changer ta vie en te confiant à Dieu.

 

et s'il refuse ?  Je respecterai son choix mais je l'inviterai à venir avec moi,  à l'église,  au moins 1 fois ....

Article publié par Doyenné de Cambrai • Publié le Samedi 16 août 2014 • 2077 visites

keyboard_arrow_up