Evocation des 4 Sœurs de la Charité d'Arras, guillotinées à Cambrai

par un groupe de paroissiens

photos en bas de page

Ce samedi 15 juin 2024, un petit groupe de paroissiens a voulu suivre le dernier trajet, avant l'échafaud, des quatre "Filles de la Charité d'Arras", en empruntant le même intinéaire : 

- l'ancienne prison (maison d'arrêt du tribunal révolutionnaire)

- la grand'place (emplacement supposé de la guillotine)

- le mail Saint Martin (une des maisons occupée par Joseph Lebon , juge du tribunal)

- le collège des Jésuites par la rue de l'aiguille : emplacement du tribunal 

- le porche (rue du grand séminaire), porte d'entrée de la charrette pour pénétrer dans la cour du collège

- la chapelle des Jésuites, lieu d'attente en attendant le jugement du tribunal

- le tribunal révolutionnaire, situé au 1er étage, accès par la porte d'angle de la cour

Chacune de ces étapes fut commentée, relatant le fait historique par une courte lecture, le rôle, l'attitude et la grandeur d'âme des soeurs.

Hommage fut rendu par une minute de silence

Les corps furent jetés dans la fosse commune du cimetière de la porte Notre-Dame

[La plupart des renseignements ont eté trouvés dans les deux livres de Misermont, religieux de Vincent de Paul et chargé du dossier de béatification des soeurs.(E. Declercq)]

Article publié par Doyenné de Cambrai • Publié le Lundi 17 juin 2024 • 291 visites

keyboard_arrow_up