« Souviens-toi de moi, Seigneur, dans ta bienveillance pour ton peuple ».

par Maxence Leblond

Le psaume de ce jour reprend la 1ère lecture, qui relate l’épisode du veau d’or et l’intercession de Moïse.

Ces deux textes m’inspirent trois axes de réflexion.

« Souviens-toi ». Oui, nous demandons à Dieu, avec le psalmiste, de se souvenir de nous. Mais nous, nous nous souvenons de Lui ? Dieu ne se rappelle-t-il à notre mémoire que dans les difficultés, ou faisons-lui nous une place dans nos notre quotidien ? Dieu désire nous connaître et être avec nous : Il nous a envoyé son Fils Jésus. A nous de l’accueillir et de nous tourner vers Lui.

« Avec nos pères, nous avons péché ». Oui, parfois nous avons l’impression de ne pas avoir commis  personnellement tel ou tel péché… cependant, les choses sont parfois plus complexes… nous pouvons nous rendre complices du péché de multiples manières, en fournissant le moyen de le commettre, en approuvant des méthodes ou des fonctionnements iniques, en ayant un comportement qui soit occasion de chute pour d’autres… Humblement, scrutons notre cœur, et avec confiance, tournons-nous vers le Père de Miséricorde.

Moïse intercède pour le peuple. Dans notre prière, quelle place faisons-nous à l’action de grâce, au pardon et à l’intercession ? Notre intercession ne se limite-t-elle qu’à nous, ou est-elle ouverte à nos frères, au monde ? Pour certains de nos frères, il peut être difficile de se tourner vers Dieu et le prier : parce qu’ils ne le connaissent pas, parce qu’ils ne s’en sentent pas capables… N’hésitons pas à prier aussi pour eux. Oui, en intercédant, n’hésitons pas à nous tourner vers nos frères et vers le Père.

Article publié par Doyenné cambrai • Publié le Mercredi 25 mars 2020 - 23h47 • 282 visites

keyboard_arrow_up