Message du père Delvaux du 21 mars.

Chers paroissiens, chères paroissiennes,

Ce samedi 21 mars aurait dû être la journée du pardon à la Cathédrale pour le doyenné.

Et ce dimanche 22 mars, 4ème dimanche de Carême, dimanche de la joie car il nous tourne résolument vers Pâques, nous aurions dû nous rassembler pour célébrer la messe.

Je vous propose ci-joint un acte de réconciliation spirituelle et un acte de communion spirituelle pour suppléer. Que la lumière de Pâques éclaire déjà nos cœurs et nous donne cette joie profonde de connaître le Seigneur et de pouvoir communier avec lui.

Le mercredi 25 mars, jour de l’Annonciation, « les cloches de toutes les églises sonneront pendant dix minutes à 19h30, non pour appeler les fidèles à s’y rendre, mais pour manifester notre fraternité et notre espoir commun.

Elles sonneront comme elles ont sonné aux grandes heures de notre histoire, la Libération par exemple. En réponse à ce signe d’espoir, nous invitons tous ceux qui le voudront à allumer des bougies à leur fenêtre. Ce geste, qui est de tradition dans la ville de Lyon, est un signe d’espérance qui transcende les convictions particulières : celui de la lumière qui brille dans les ténèbres ! » (Message des évêques de France à tous les catholiques et à tous nos concitoyens)

Nous sommes en communion dans le désert qui nous prépare à la Terre Promise,

P. Mathieu Dervaux, votre curé

Article publié par Doyenné cambrai • Publié le Samedi 21 mars 2020 • 415 visites

keyboard_arrow_up