Méditation

Document téléchargeable en bas de page

Voici la 6ème béatitude qui proclame un bonheur en relation avec Dieu. 

Rappelons-nous que : pour atteindre ce niveau de Bonheur, une condition s’impose : « une ouverture sur l’infini » car en dedans de nous existe ce besoin, cette soif d’infini que Dieu seul peut combler. Mais pour combler cette soif d’infini, il est donc nécessaire :

- de reconnaître ce besoin, pour nous ouvrir, pour accueillir Dieu (1ère béatitude) ;

- de vouloir entrer dans les vues de Dieu pour communier à ce bonheur…

Dieu lui-même va s’occuper de nous rassurer et c’est Dieu qui ajuste la personne à Lui…

qui nous ajuste à Lui … qui va m’ajuster à Lui… !

Cette béatitude « Heureux les cœurs purs ou les purs quant au cœur » exprime le goût, le désir, la volonté de parvenir à la sainteté… Mais notre histoire personnelle nous oblige à constater nos limites, nos péchés, nos refus d'aimer… Alors se pose la question: Comment vais-je faire pour me retrouver dans son Royaume (dans son amour éternel!) ?

Jouir de sa vision telle que le promet la Béatitude : « Car ils verront Dieu… » ils seront admis en présence de Dieu, ils seront reçus chez Dieu. Cette Béatitude donne une réponse à notre inquiétude et soutient notre Espérance "Oui, nous pouvons espérer malgré nos misères, malgré nos faiblesses…"

Dès le départ faisons une mise au point : « le cœur pur ou le pur quant au cœur » ne réduit pas la pureté à la seule chasteté du corps. Le Seigneur n'a pas dit:  Heureux les corps chastes..., il a dit: Heureux les cœurs purs… Souvenons-nous que dans les Béatitudes, il n’y a rien de négatif… La pureté du corps , bien sûr, va très bien avec la pureté du cœur .. mais cette dernière est plus englobante.

Avoir le cœur pur c’est :

  • S’investir, c’est mettre de l’énergie, faire des efforts pour évacuer toute duplicité (être double = montrer une apparence différente, autre de ce que je suis; ce que je pense et ce que je dis ne sont pas dans la même ligne; adopter un comportement différent de la réalité) c’est intentionnellement que je décide de ne pas me montrer tel que je suis, c’est prendre un comportement (comportement c’est ce que l’on montre et qui est différent de ce que je suis au fond de mon être…je me protège en répondant à ce que les autres veulent de moi…)
  • Évacuer toute duplicité : c’est dire OUI quand c’est OUI; et NON quand c’est NON.

Qui agit ainsi jouira du bien eschatologique par excellence : voir Dieu face à face !

Prenons quelques instants pour survoler et constater les diverses duplicités qui se vivent dans notre monde… (sans porter aucun jugement.)

  • Monde de la famille qui vit parfois des rancunes qui sentent le rance, le vieux, ses querelles d'intérêt, ses questions d'héritage, ses disputes, ses cachotteries, ses brouilles, sa petite violence verbale que l'on s'inflige au quotidien...
  • Monde des relations sociales avec ses sourires en coin, (fait semblant de…) ses manières de prêcher le faux pour savoir le vrai; ses façons de plaire, de séduire pour flatter par devant pour avoir ce que l'on veut (exploiter) et écorcher par-derrière.
  • Monde du travail avec ses rivalités, ses conflits d'influence, ses mesquineries, son chacun pour soi où l'on joue du coude pour réussir.
  • Monde des affaires, des grandes et petites affaires... avec ses spéculations, ses manœuvres d'argent.
  • Monde de la politique avec sa volonté de puissance, sa jouissance du pouvoir déguisé en idéal philanthropique (ouvert aux autres) ses promesses aguichantes et ses mensonges dorés (promesses d’élection).
  • Dans le monde religieux, hélas, on retrouve aussi ces mêmes réalités… tout n’est pas « clean » – beaucoup d’ambiguïtés, de mensonges, de doubles messages, de cachoteries… de masques, de mystères etc…

Et nous vivons dans ce monde, qui ne vit pas, comme on le constate, dans l’esprit du cœur pur, limpide, sans détour. Sans duplicité… sans être double. Comment nous défendons-nous de ce monde? ou Comment ressemblons-nous à ce monde? Comment lui laissons-nous des prises sur notre vie ? Comment la concevons-nous, cette pureté de cœur, comment la définissons-nous ?

----------------------------------------------------------

Après ce survol, regardons de plus près les racines bibliques pour en comprendre un peu plus le sens et pour en distinguer ce que l'insistance n'est pas la même dans les plus anciens livres bibliques que dans les psaumes et les prophètes. Ce qu’il faut retenir dans ses anciens livres: la pureté est une pureté rituelle: (extérieure, faite de lois, de rites, d'observances.

Dans les psaumes et les prophètes on donne au mot cœur son vrai sens biblique Pour les Sémites (fils de Sem) Éthiopiens, Araméens, Hébreux et l'ensemble des peuples du Proche-Orient le mot cœur veut dire: la source vive des actions où se trouve engagés autant l'âme que le corps; l'être profond, où je suis vraiment MOI.

Tout ce qui fait de la personne humaine, dit Aristote, un être spirituel doué de conscience.

- le cœur, c’est le regard, l’intention; la motivation, le pourquoi …

- le point intime où se fait la rencontre des personnes;

Le mot "cœur" dans la Bible n’a pas le sens du cœur matériel, l’organe thoracique le muscle; Le "cœur" dans la Bible , est le siège de la pensée, de la volonté et des sentiments, c'est le fond de la personnalité là où tout commence, et s'organise, là où naissent aussi bien les pensées que les sentiments. (Ni bon, ni mauvais, le sentiment est…)

Devant un sentiment je peux vivre 2 temps :

1) Ce que ma nature ressent… ça ne m’appartient pas;

2) Le 2e temps m’appartient : Qu’est-ce que je fais avec… !

Le mot "pur" sans mélange, (exemple : de l'or pur). Synonyme de simplicité, sans doublure… Le cœur pur est celui dont la tendance est d'être vrai; il est le même dans ses pensées, son agir, son attitude, ce qu'il est et ce qui paraît correspondent. Donc pas de tiraillement, pas d’incohérence c’est l’harmonie, l’unité…

Quand le livre du Deutéronome (ch. 6, v. 6) demande « d'aimer Dieu de toutes ses forces, de toute son âme, de tout son CŒUR, » il fait comprendre que l'amour de DIEU engage toute la personne.  Il s'agit d'aimer non seulement sentimentalement mais avec tout ce que l'on est, tel que l'on est. Vérifier si je m’aime d’abord, avant d’aimer les autres et Dieu…

Exercice : Qui suis-je ? La pureté recherchée dans cette béatitude est d'ordre moral.

Le "pur de cœur" ou le cœur pur, du psaume désigne la personne qui se tient devant Dieu en toute honnêteté et intégrité (pas de distance entre ce qu’elle dit et ce qu’elle est ou ce qu’elle pense). Conformité entre ce que l’on est profondément et ce que l’on laisse paraître = comportement.

Dans ma vie de tous les jours La pureté de cœur évoque la transparence de l'être profond, la source limpide où l'on voit à travers, un livre ouvert que le visage peut parfois refléter. Visage souriant ou attristé, visage grave ou interrogatif (Verbal et non-verbal). L'être humain peut aussi se composer un visage, être hypocrite. On a l'air que l'on veut… se donner une apparence trompeuse faire semblant, être composé (porter un masque dans le langage de la psychologie – faire semblant ou ne pas faire semblant) toujours quelque chose à cacher...

La pureté du cœur est la béatitude de la vie intérieure (la vérité de ce que l'on est DU DEDANS).

Cette vérité que l'on porte en soi, comme un trésor enfoui, s'exprime par une rectitude de vie; une cohérence entre ce que l'on est profondément et ce qui apparaît. Le cœur pur : une beauté intérieure qui produit de beaux fruits extérieurs.

ETRE PUR !

Être pur de cœur c'est prendre le risque de la vérité sur des raisons profondes de nos actions, (je n’ai pas peur des jugements des autres… je peux nommer les vrais motifs de mes actions, je peux rendre compte de mes actions, je n’ai pas honte…pas de cachotteries )

Être pur de cœur c'est ne pas se mentir à soi-même… c'est reconnaître ses erreurs…j'ai fait une embardée maintenant je peux et je veux me réaligner sur Dieu, sur Jésus Christ. La vérité n'est pas toujours bonne à dire. Il y a un temps pour la dire. D'autre part, sous prétexte de pureté de cœur, on ne peut devenir redresseur de torts ou manquer à l'élémentaire psychologie, sans laquelle on risquerait de démolir quelqu'un (choisir son « timing », jugement aussi).

Cette béatitude couvre de nombreux champs de l’agir humain et elle a son mot à dire dans les relations avec le prochain. Elle est un faisceau de nombreuses qualités : limpidité des affections, transparence des relations humaine, fidélité à la parole donnée, loyauté dans les engagements, spontanéité des comportements, clarté du regard, cette aptitude a toujours faire confiance, en un mot la vérité sans fard. « Saveur d’infini », Gaston Vachon).

La pureté de cœur est la béatitude de la cohérence de vie incarnée dans des actes, et en même temps non réduite à ces actes. On le sait par expérience, désir et gestes ou actes, ne se fondent pas toujours en pur alliage.

Le cœur pur se sait imparfait !  Car il a fait l’expérience de la misère humaine.

Cette authenticité, cette transparence du cœur pur, Jean-François Six dans son livre les Béatitudes aujourd'hui, la formule ainsi: « Heureux ceux qui sont nets (pas sales mais propres, propres, propres) donc on voit à travers... » Comme l'enfant qui n'est pas double, mais simple, vrai ou il y a accord entre ce qu'il pense, ce qu'il dit et ce qu'il fait.

La pureté de cœur est une affaire entre Dieu et la personne humaine dans l'intimité de ce qu'elle a d'unique et de secret. Donc je ne dois pas juger à partir de ce que je vois des autres, (comportement) mais de ce que Dieu voit. Lui seul sonde les reins et les cœurs.  Donner la chance aux coureurs. Je suis plus que ce que je parais… l’autre aussi est plus que ce qu’elle paraît…

Tout est pur pour qui est pur !

Tout est pur pour qui est pur. Pour que notre cœur devienne de plus en plus pur il nous faut contempler le Seigneur Jésus lui-même quand il vivait sur la terre. Ce qu'il a proclamé, il l'a vécu... Comment le Christ a-t-il vécu lui-même cette béatitude de la pureté de cœur ? Comme tout bon Juif pratiquant, Jésus se soumet aux rites. Luc 2, 22

Fondamentalement Jésus vit dans la transparence totale de sa relation au Père dans une communion parfaite avec Lui. À Philippe qui lui demande  « Montre-nous le Père » Jésus répond d'emblée « Qui m'a vu a vu le Père car je suis dans le Père et le Père est en moi » (Jn14,8-10)

Pour nous chrétiennes d'aujourd'hui qui n'avons vu ni le Fils, ni le Père, le visage de Dieu nous est dévoilé dans le sacrement du frère, de la sœur. Clément d'Alexandrie écrit: « Tu as vu ton frère, tu as vu Dieu ».

Voilà à quoi conduit la béatitude de la pureté de cœur : nous désencombrer de ce qui nous empêcherait de reconnaître dans le visage des êtres humains d'aujourd'hui les traits du visage de Dieu et particulièrement chez ceux et celles qui connaissent la détresse, qui ont besoin de la Miséricorde. Jésus a vécu cette béatitude de la pureté de cœur, non pas en la réservant aux bien-portants, mais aux malades "dans leur cœur". Tout au long de sa vie Jésus a vécu cette pureté de cœur en faisant éclater sa miséricorde dans une liberté absolue, à tel point que liberté de cœur et pureté du cœur, c'est du pareil au même. Jésus ne se laissait pas arrêter par les « qu’en dira-t-on » …

Donnons à Jésus le droit de nous regarder dans notre limpidité intérieure et extérieure... lui seul peut nous amener à faire l'opération-vérité…  Vivons en harmonie, comme chrétiens, comme religieuses, avec le dedans et le dehors, soyons transparentes.

Pas de cachette.. pas de détour… c’est notre liberté !

VOIR DIEU c'est là un désir qui habite tout croyant. Si la foi consiste à croire en l'invisible, la vision est précisément la mise en présence de l'invisible. C'est aussi le désir de toute personne qui aime: on veut voir les personnes que l'on aime et qui nous aiment. Pour accéder à la vision de Dieu, il n'est pas besoin de revêtir ses plus beaux habits, d'aller se faire coiffer, de se pomponner, de changer son « look » pas plus que d'être en guenilles... Pour voir Dieu il n'est qu'une seule condition, accessible à tout le monde: avoir le cœur pur... transparent, authentique, cohérent, « clean », limpide.

tout en Dieu et pour qui Dieu saute aux yeux... C'est un cœur qui n'est pas replié sur lui, mais déplié, confondu, intégré dans le cœur de Jésus, le Christ.

  • Heureux toi qui as le cœur pur! Heureux es-tu si tu recherches la limpidité du cœur !
  • Heureux es-tu si ton cœur fuit tout ce qui met de l’ombre entre toi et les autres.
  • Heureux es-tu si ton cœur, ce lieu où habitent tes pensées les plus secrètes, recherche la pureté.
  • Heureux es-tu si dans tout ce que tu fais, tu es net (te), clair (e), ouvert (e) aux autres…
  • Heureux ceux dont le regard n’est pas troublé par l’envie, la jalousie ou la mesquinerie.
  • Heureux ceux dont le cœur, en profondeur n’est pollué ni par le péché ni par le mal qu’ils commettent, ni par le bien qu’ils font : devenus semblables à Dieu, ils le verront !

 -----------------------------------------------------------

Pistes de réflexion      « Que votre oui soit oui »  (Jc 5,12)

  • Quelle est la qualité de la droiture de mon cœur?
  • Quelle est la qualité de mes intentions dans tous les domaines ?
  • Dans mes relations avec les autres, ai-je un regard limpide, authentique, empreint de bonté et qui ne juge pas ?
  • Seigneur, pardonne-moi tous mes regards mesquins, mes stupides vanités et jalousies !
  • Guéris-moi de toutes mes cécités volontaires !
  • Ouvre-moi à la joie de l’action de grâces pour ce que tu fais de beau dans la vie de mes proches… et jusque dans la mienne !
  • Que signifie : avoir le cœur pur ? Un cœur pur c'est un cœur entier et sans partage. Nous sommes appelés à garder notre cœur plus que toutes autres choses, mais aussi à le sonder afin de réaliser dans quel état il est. Est-il tout entier à Dieu ou est-il partagé ? Sondez votre cœur honnêtement , afin que tout ce qu'on puisse voir à travers votre cœur soit Dieu.

 

 
   

Article publié par Doyenné cambrai • Publié le Mercredi 29 décembre 2021 - 00h30 • 76 visites

keyboard_arrow_up