La méditation du vendredi 3 avril

proposée par Maxence Leblond

Rejet et louange

La situation de Jérémie, dans la 1ère Lecture, est bien sombre : rejeté de tous, personne ne veut écouter sa parole. Il préfigure le rejet que connaîtra Jésus de la part des Juifs, et dont il est question dans l’évangile de ce jour. Que fait Jérémie ? Se lamente-t-il, seul dans son coin ? Reste-t-il là, à broyer du noir et se morfondre ? Est-il sans espérance ? Non, bien au contraire. Jérémie place sa confiance dans le Seigneur : « le Seigneur est avec moi ». Cette confiance, cette foi (les 2 mots ont la même racine), il la garde chevillée au corps ! C’est de cette confiance en Dieu que naît la louange : « Chantez le Seigneur, louez le Seigneur ». Ce cri de louange est déployé par le psalmiste dans le psaume 17, que nous propose la liturgie de ce jour.

Si la situation que nous vivons actuellement n’est peut-être pas la situation de rejet vécue par Jérémie, certaines personnes se trouvent cependant en difficulté : confinement seul, isolé, marques de méfiance de la part des voisins vécues par certains professionnels de santé, difficultés économiques liées à la fermeture de nombreux commerces et entreprises, impossibilité de se rassembler pour prier ensemble dans ces temps troublés… les raisons de nous plaindre sont nombreuses. Sommes-nous découragés, abattus ? Sommes-nous prêts à louer le Seigneur ? Oui, frères et sœurs, ne sombrons pas dans la sinistrose : tout en étant lucides sur la situation, plaçons notre espoir dans le Seigneur, et louons-le. Prenons le temps de relever toutes les petites pépites qui viennent éclairer notre quotidien, afin qu’elles puissent venir nourrir notre louange.

 

Article publié par Doyenné cambrai • Publié le Jeudi 02 avril 2020 • 237 visites

keyboard_arrow_up