Méditation du lundi 6 avril

proposée par Maxence Leblond

« Le Seigneur est ma lumière et mon salut ; de qui aurais-je crainte ? »

Quelle belle parole du psalmiste ! Quelle confiance en Dieu ! Thérèse d’Avila ne dit rien d’autre quand elle écrit « solo Dios basta – seul Dieu suffit ! ». Quoi qu’il arrive, le psalmiste demeure dans la confiance. Pensons à Jésus sur le chemin du Golgotha, raillé, humilié, oppressé, rejeté de tous… Quelle épreuve terrible ! « Qu’une armée se déploie devant moi, mon cœur est sans crainte ; que la bataille s’engage contre moi, je garde confiance ». Les psaumes étaient au cœur de la prière juive, et Jésus a prié ce psaume au cours de sa vie, et peut-être l’a-t-il prié en allant vers le Calvaire. Dans les situations difficiles comme celle que nous vivons, il est particulièrement adapté.

Qu’est-ce qui peut nous aider à garder confiance ? Alors que tout est enlevé à Jésus, jusqu’à ses vêtements, une chose ne peut lui être prise par ses bourreaux : sa dignité de Fils de Dieu. Cette dignité d’enfant de Dieu, elle est manifestée au jour de notre baptême par l’onction de Saint-Chrême. Cette dignité, d’enfant de Dieu, personne ne peut nous l’enlever : notre déchéance peut être physique, économique, sociale, morale, psychologique… nous n’en demeurons pas moins fils ou fille bien-aimé du Père, qui nous tend ses bras miséricordieux. Oui, quelle folie d’Amour de la part de Dieu, qui va jusqu’à se donner pour nous sur la Croix ! Alors, faisons-lui confiance : « Le Seigneur est le rempart de ma vie, devant qui tremblerai-je ? ».

 

Article publié par Doyenné cambrai • Publié le Lundi 06 avril 2020 • 143 visites

keyboard_arrow_up