Humilité et fidélité

par Maxence Leblond

« Humilité fichue vertu, quand tu crois que tu l’as, tu ne l’as plus » nous dit le dicton. C’est bien ce dont il est question dans l’Evangile de ce jour. Dans la parabole que Jésus raconte, le pharisien s’enorgueillit de tous ses actes de piété, moyennant quoi il méprise le publicain et ne voit pas la poutre qui se trouve dans son œil… Car le péché est bien une question d’orgueil… pourquoi irions-nous vers Dieu  si nous sommes si parfaits ? Pourquoi aurait-Il besoin de venir nous sauver ? Le publicain reconnaît son péché et n’hésite pas à demander pardon au Seigneur. Notre orgueil nous fait oublier Dieu et Lui être « infidèle ».

La fidélité, c’est bien l’invitation du prophète Osée dans le texte d’aujourd’hui : « venez, retournons au Seigneur ! ». Si notre fidélité est « comme une brume du matin, une rosée d’aurore qui s’en va », n’hésitons pas à nous tourner vers le Seigneur et lui demander la grâce de renouveler notre fidélité. Ces 40 jours de Carême sont une occasion de faire le point sur notre relation à Dieu et aux autres. N’ayons pas peur de nous tourner humblement vers le Seigneur et de reconnaître nos limites : Il sait ce qui se trouve au plus profond de notre cœur et nous aide à porter nos fardeaux. Oui, frères et sœurs, demandons au Seigneur la grâce de lui être fidèles et portons dans la prière ceux qui sont dans le doute ou dans l’épreuve, et qui ont l’impression que Dieu les abandonne. Demandons au Seigneur qu’ils aient la grâce de prendre conscience qu’Il est là, près d’eux, et les assiste dans cette période d’épreuve.

Article publié par Doyenné cambrai • Publié le Vendredi 20 mars 2020 • 288 visites

keyboard_arrow_up