L'Assomption de la Vierge Marie, fête de l'espérance chrétienne

message de Mgr Dollmann

article publié par le service communication 

L’Assomption de la Vierge Marie, fête de l’espérance chrétienne

Le Samedi 15 août 2020
 

La fête de l’Assomption a pris encore davantage pour moi, depuis mon arrivée à Cambrai en 2018, les couleurs de l’espérance où la joie de la résurrection est encore mêlée aux tristesses du chemin sur terre. Comment pourrais-je oublier le décès de Mgr François Garnier ce jour-là, alors que je l’attendais pour concélébrer la messe présidée par lui à la cathédrale et débuter avec lui un temps de compagnonnage jusqu’à son départ officiel en novembre ?

Mais comme coadjuteur, je prenais immédiatement la succession de Mgr Garnier. Le matin, je présidais la messe sur le parvis de la cathédrale ainsi que la procession avec l’icône de Notre-Dame de grâce. Et le soir aux vêpres, je prenais place officiellement dans la cathèdre. J’étais installé comme archevêque de Cambrai en l’absence du Nonce apostolique et de l’Archevêque métropolitain de Lille, mais sous le regard de la Vierge Marie. Ainsi comme pour les habitants du diocèse, elle m’a fait signe qu’elle veillait à temps et à contretemps sur ma foi et mon espérance en son Fils Jésus.

 

En cette fête de l’Assomption, nous pouvons ainsi prier avec espérance pour les défunts dans nos familles et dans le monde, spécialement pour ceux qui sont morts du covid-19.

A l’école de la tendresse de Marie, nous n’oublions pas de prier pour les personnes malades et de leur manifester notre proximité par une visite, par les réseaux sociaux ou par le téléphone. Des images éditées à la suite de la bénédiction du diocèse avec l’icône de Notre-Dame de Grâce en avril dernier sont encore disponibles à l’archevêché et peuvent être remises aux personnes malades ou seules en signe de ce lien d’amitié et de prière.

L’Assomption est la première fête nationale instaurée par Louis XIII. Nous prierons également pour la France, pour son unité et pour sa fidélité à l’Evangile de la vie. Cette prière pour notre patrie s’ouvre aux habitants de notre planète qui aspirent à plus de justice et de paix.

Cette année, le pèlerinage diocésain à Lourdes a dû être supprimé en raison de la crise sanitaire ; mais puissent les célébrations suivies avec ferveur dans notre diocèse renouveler notre fidélité à nos missions et notre attachement au Christ, l’unique espérance des hommes.

 

En vous souhaitant une belle fête de l’Assomption, je salue particulièrement celles qui portent le nom de Marie.

+ Vincent Dollmann

archevêque

Article publié par Doyenné de Cambrai • Publié le Mercredi 12 août 2020 • 314 visites

keyboard_arrow_up