La méditation du mercredi 23 décembre

proposée par Paul Weclawiak, jeune du doyenné.

Paul Weclawiak Paul Weclawiak  

Bonjour à tous !

Nous nous rapprochons de plus en plus de la venue du Christ dans nos vies mais également dans nos maisons de par la crèche que vous avez tous et toutes, installée chez vous. Oui nous nous rapprochons du jour de la naissance du Christ à grand pas et donc c'est pour cela, qu'aujourd’hui je vous propose de voir ensemble l'évangile du jour.

L'évangile selon St Luc (1, 57-66)

Dans cet évangile, nous évoquons la naissance de Jean, le fils de la cousine de Marie qui s’appelle Elisabeth. C'est une femme dite stérile. Mais comme Marie, elle a trouvé grâce auprès de Dieu et a pu par la suite donner naissance à un enfant. Elle lui donnera le nom de Jean.

Par cette parole de l’Ecriture, on observe qu'absolument rien n'est impossible à Dieu ; par exemple, il est dit que le mari d'Élisabeth a renié Dieu et a perdu la parole à ce moment. Puis il a décidé d'accepter la venue de Jean en reconnaissant « le nom que lui a donné Elisabeth ». C'est là que l'on voit que Dieu pardonne également tout car par son acceptation, le mari d’Élisabeth a retrouvé la voix. Il a été pardonné par Dieu .

Je vous souhaite à tous de bonnes fêtes et que la venue du Christ entre chez vous et dans votre cœur pour vous remplir de joie.

<<<<<<<<<<<<<<>>>>>>>>>>>>>>>

Cliquer sur ou toucher l'image pour l'agrandir

Zacharie et l'Archange Zacharie et l'Archange  

Zacharie, le père de Jean, et l'ange.

(Alexandre Ivanov, 1806-1858, "les Scènes de l'histoire sainte")

 

Article publié par Doyenné cambrai • Publié le Mercredi 23 décembre 2020 • 388 visites

keyboard_arrow_up