La méditation du mardi 22 décembre

proposée par le père Bernard Dame

Abbe Dame Abbe Dame  

Ouvrir grand notre cœur

Confiance, espérance, atmosphère

Magnificat : Marie ouvre grand son cœur au cœur de Dieu.  La petite Thérèse de Lisieux, patronne des missions, demande à Dieu : « ouvre mon cœur à ton propre cœur » Je vous propose trois mots :confiance, espérance, atmosphère.

Aumônier d’A.C.I., pour relier Evangile et Société, je m’inspire du journal de cette action catholique, paru dans le numéro 197 de Novembre 2020 sous le titre  « Oser la confiance ».

-.Marie nous ouvre à la confiance interpersonnelle. « Confiance avec nos proches, collègues de travail, les collègues de travail, tous ceux qui interviennent en offrant divers services, avec des personnes choisies et non choisies, où en sommes-nous ? La confiance avec autrui ne se décrète pas, elle se construit, se donne et se gagne, mais elle peut aussi se dégrader et se rompre…Elle passe aussi par la confiance en soi, la confiance en Dieu … ».  1

-.Marie guide d’espérance. Des tribulations, elle en connait… Et nous la reconnaissons comme Mère de l’Eglise. Comme témoin. « Il y eut un homme envoyé par Dieu ; son nom était Jean. Il est venu comme témoin, pour rendre témoignage à la Lumière, afin que tous croient par lui. Cet homme n’était pas la Lumière, mais il était là pour rendre témoignage à la Lumière. Voici le témoignage de Jean… » Jean 1, 6-8. « Vieillir, envisager la mort, on s’en croyait par fois loin… Nous avons tous été confrontés à la perception de  la  finitude. Etre en lien nous fait vivre. La vie est sacrée. Cette période dramatique est un temps de solidarité et d’engagement pour les plus faibles  et les plus dépendants ». 2

-. Marie respire, vit dans l’atmosphère de Dieu. Elle vit avec le Père, le Fils et l’Esprit. « Créativité, adaptabilité caractérisent le monde du travail » 3. Essayons d’apprendre l’humilité et la joie .4. Développons la voix des chrétiennes. « Mon souhait est que nous ayons le courage de penser large, à la mesure de l’Eglise tout entière, où chacun et chacune n’existe pas, simplement pour lui-même, mais pour tous, et, tout de même  pour rendre gloire à Dieu ! » 5

1,2,3,4,5 : A.C.I. n° 197 p. 6,28, 29,31,45.

Avec Marie, respirons, vivons dans l’atmosphère de Dieu. Et avec Marie respirons vivons à l’image des saints et saintes, et des anges comme au dessus de l’autel de Notre Dame de Grâce.

Article publié par Doyenné cambrai • Publié le Mardi 22 décembre 2020 • 514 visites

keyboard_arrow_up