La méditation du vendredi 26 février

proposée par Carole Malézieux, du groupe de prière du Renouveau de Cambrai, Notre Dame de Grâce ainsi que du noyau des goûters témoignage.

Carole Malezieux Carole Malezieux  

Les textes du jour ( Ez 18.21-28 et Mt 5.20-26) nous parlent de commandements et de justice. Ils nous montrent que sur ces sujets qui paraissent simples notre entendement est limité et perturbé par notre vision humaine de la justice.

Dans le livre du prophète Ezéchiel il est écrit :: «s’il observe tous mes décrets, s’il pratique le droit et la justice, c’est certain, il vivra ». C’est exigeant, «tous les décrets » ; cela touche tous les secteurs de notre vie et ne se limite pas à la pratique du culte pour rappel chez les juifs le nombre des décrets dépassaient les 600…

Ouf ! nous sommes chrétiens et nous pouvons presque ramener le nombre de commandement à 2 :

  • Aimer Dieu de tout son cœur de toutes ses forces

  • Aimer son prochain comme soi-même

pour résumer : AIMER

Mais est-ce plus simple pour autant ?

Quand on entend Jésus nous dire que le commandement « tu ne tueras pas » va jusque ne pas insulter son frère …

« si quelqu’un le ( son frère) traite de fou il est passible de la géhenne de feu » Mt 5.22

S’aimer soi-même est déjà difficile alors que dire de la difficulté d’aimer nos frères …jusqu’à nos ennemis !

La seule façon de se mettre sur ce chemin d’amour est de suivre Jésus. En effet Jésus est vrai Dieu, mais n’oublions pas, vrai homme.

Donc regarder continuellement à Jésus qui est le chemin, pour tous les actes de notre quotidien, nous aide à discerner comment aimer.

Humainement aimer comme Jésus, c’est mettre la barre très haut ; ce n’est possible qu’avec la lecture assidue de l’Evangile et avec l’aide de l’Esprit Saint qui nous guidera pour connaître Jésus et facilitera notre discernement.

Pour la justice ce n’est pas plus encourageant à première vue

« Tu n’en sortiras pas avant d’avoir payé jusqu’au dernier sou »Mt 5.26

Dieu semble être d’accord avec notre logique humaine de la justice. Mais en fait heureusement pour nous Dieu est très loin de cette logique. Cependant par amour pour nous Il accepte nos règles et paye lui-même le prix … En effet il s’incarne sur cette terre et Jésus paiera le prix pour nous . Le prix fort, Jésus , (vrai Dieu et vrai homme) sera torturé et mis à mort par nous les hommes. Acte suprême d’ amour : donner sa vie pour ceux qu’Il aime.

Dans cette période en chemin vers Pâques, nous pouvons méditer ce cadeau merveilleux d’un Dieu incarné qui nous prend par la main et nous montre le chemin vers le Père.


 

Article publié par Doyenné cambrai • Publié le Vendredi 26 février 2021 - 00h30 • 585 visites

keyboard_arrow_up