Święconka

Bénédiction des paniers

La cathédrale de Cambrai est certes en travaux… Mais en ce samedi saint, plus de 80 personnes ont répondu à l’invitation de l’association Cambrai-Cieszyn-Amitié pour participer à Święconka, la bénédiction des paniers de Pâques.

Le Père Marek Kacprzak, prêtre à Waziers était accompagné par Mgr Vincent Dollmann pour animer cette cérémonie.

Mgr Vincent Dollmann, dans son mot d’accueil, a précisé qu’il avait découvert cette bénédiction lors de son arrivée à Cambrai et l’a inscrite dans la progression de la semaine Sainte.

Le père Marek a d’abord rappelé l’historique de cette tradition chère au cœur des polonais, mais il a tenu à indiquer pourquoi et comment c’était une démarche de foi.

C’est depuis le Moyen Âge que les enfants préparent ce panier contenant :

  • un agneau représentant l'Agneau de Dieu (pâtisserie ou sucre),
  • un œuf, symbole de la vie nouvelle, donc de la Résurrection,
  • le raifort, une plante amère qui signifie la souffrance du Christ et la betterave rouge,
  • le pain, qui symbolise à la fois le Christ ressuscité et la prospérité,
  • sel et poivre, qui dans la tradition polonaise sont présentés aux invités en signe de bienvenue et d'hospitalité,
  • les charcuteries (des saucisses et jambons fumés), pour assurer la santé, la fertilité et l'abondance,
  • le gâteau qui devait prouver le savoir-faire de la maîtresse de la maison.

Béni le samedi saint, il est partagé en famille lors du petit déjeuner du matin de Pâques, après la participation à la messe.

Capture d\'ecran 2024-04-04 205515 Capture d\'ecran 2024-04-04 205515  

Ainsi, près de 25 jolis petits paniers d’osier décorés et garnis ont été déposés au pied de l’autel. Utilisant la langue polonaise, le Père Marek les a bénis, avec le buis lui-même béni le dimanche des Rameaux. Enfin, c’est à la Vierge Marie que l’assemblée s’est adressée, en chantant deux cantiques dont l’un dédié à la Vierge Noire de Czestochowa intitulé « Czarna Madonna ».

Cette année encore, la proposition de Święconka à Cambrai a permis à la communauté polonaise de vivre cette tradition et à des cambrésiens « de souche » de la découvrir.

Un beau moment qui a été conclu par un partage du verre de l’amitié près de la sacristie de la cathédrale. Partage du verre de l’amitié , mais surtout échange entre les participants sur ce que chacun venait de vivre.

Emmanuel Bastien

Article publié par Doyenné cambrai • Publié le Lundi 08 avril 2024 • 196 visites

keyboard_arrow_up