Compte-rendu de la réunion du conseil de doyenné

du 27 février 2017

CONSEIL DE DOYENNE

COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU 27 FEVRIER 2017

 

Compte-rendu téléchargeable en bas de page

 

Nous étions une quarantaine à nous retrouver, d’abord pour un temps de « fraternité » par groupes de 3, invités à partager « quelque chose de fort  que chacun vivait en ce moment ». Mathieu a ensuite souhaité la bienvenue à Véronique Taquet, responsable des parcours Alpha et à Frédérique Derigny qui  s’investit auprès des parents des enfants catéchisés, toutes deux nous rejoignaient ce soir.

Ensuite, nous avons loué le Seigneur et invoqué l’Esprit Saint.

 

1-Retour sur la semaine missionnaire

 

Chacun a pu dire ce qui l’avait touché, intéressé pendant cette semaine :

Sans prétendre être exhaustif, nous pouvons retenir

-la joie et l’enthousiasme des Serviteurs de l’Evangile

-l’intérêt des échanges lors des « formations »

-l’intérêt des « témoignages » lors de la veillée de clôture

-la surprise et l’intérêt des lycéens

-« Dieu nous dit merci »

-la prise de conscience de notre identité missionnaire, nous sommes nés « mission »

-accueillir l’autre en qui Dieu a déjà travaillé

-oser aller vers, sur le marché du samedi matin…..

-la joie et le réconfort d’avoir et de vivre une mission

-etc…

 

Des pistes d’amélioration à partir de quelques réflexions :

-mieux communiquer pour ne pas rester entre personnes déjà engagées dans nos paroisses, pour créer de nouveaux contacts

-communiquer plus en amont, avec le programme d’année du doyenné

-informer au-delà de nos communautés (presse locale….)

-veiller au vocabulaire utilisé (« Tous en mission », ça dit quoi au passant ? « Veillée de prière », quels jeunes se sentent concernés ?...)

-proposer un visuel (badge, autocollant) que nous portons pendant la mission

-imaginer du porte à porte, précédé d’un courrier du curé ?

 

Cette semaine missionnaire est-elle à reconduire, si oui, à quel rythme ?

La très large majorité des participants s’est prononcée pour une reconduction tous les 2 ans. Mathieu a fait part de son souhait d’élargir la préparation de cette mission au-delà de l’EAPs. Il est sans doute trop tôt pour qu’on s’engage dès maintenant à s’y investir

 

2-Poursuite de notre travail sur notre priorité pastorale « Les jeunes adultes qui demandent un service à l’Eglise pour leurs enfants ou pour eux-mêmes »

 

 

Après avoir rappelé les idées émises lors de notre précédente réunion, nous avons, en sous-groupes, essayé de répondre à différentes questions. Voici les résultats des travaux des réflexions :

 

Comment pouvons-nous être identifiés comme chrétiens catholiques dans notre quartier, notre milieu de vie ?

 

Sous-groupe 1 :

Participants : J-Cl Chevalier, F-X Zalisz, M-M Poutrain, D. Pellerin, Alain Delevallée (rapporteur)

 

-« transpirer » la joie

-distribuer CAMERA

-rendre visite à une personne malade

-se présenter aux nouveaux arrivants

-coller des affiches aux fenêtres de sa maison

-les catéchistes sont facilement repérés

-ne pas hésiter à sortir de soi et de chez soi, aller à la rencontre, au-devant des personnes

-attention! On peut être confronté à un problème de laïcité

-mettre en route une fête des voisins

-organiser une fête (brocante St Martin)

-facebook, moyen moderne de communication

-signes dans le travail : icône, croix, crèche dans un bureau où on travaille seul mais attention à la laïcité !

 

Sous-groupe2

Participants : M-J Delassus, A. Bisbrouck, A-M Chevalier, A. Godefroy, B. Dhaussy et M-A. Boldoduc (rapporteurs)

 

-à Noël, faire une crèche devant chez soi

-On est un peu tiède et on n’ose pas toujours aller vers des jeunes adultes qui arrivent dans nos quartiers, → «  Catho-accueil » comme il y a « Cambrai accueil »

-proposer ou demander un service

-distribuer du bui

 

Comment pouvons-nous rejoindre ces jeunes adultes dans leurs préoccupations avant même de les faire venir ou revenir à l’Eglise ?

 

Participants : Fr. Derigny, J-P Barbieux, M-A. Delevallée, Ch. Defour, Ph. Moreel, A. Lauruol, D. Dewailly, M-A. Yameundjeu (rapporteur)

 

L’incarnation, c’est Jésus dans notre quotidien.

Les préoccupations des jeunes adultes, ce sont essentiellement le travail, le logement, la santé, les droits sociaux.

 

Rappel de l’atelier de Festi Frat « et si on se parlait ». On n’est pas là pour remplacer les services de l’Etat ou de la commune, on n’a pas toujours la solution mais dans nos communautés on a des réseaux.

 

Identifier des personnes relais, des associations pour chaque thématique, emploi, logement, santé/social.

Constituer un réseau de relais chrétiens :

-pour l’emploi, un groupe de cadres et dirigeants pour redonner confiance et dignité aux demandeurs d’emploi…, organiser des rencontres avec eux

-pour le logement, constituer un réseau de personnes-ressources à contacter qui pourraient les rencontrer sur rendez-vous ou lors de permanences ou négocier des rendez-vous avec les services compétents….

 

S’inspirer de l’expérience menée par la JOC dans les Hauts de Seine (affichage des demandes d’emploi dans les églises, présentation de l’une ou l’autre de ces demandes mensuellement en fin de messe, rencontres individuelles entre un jeune adulte et un paroissien-référent, cf La Croix du 26/01/2017)

 

Lors du premier accueil, c’est essentiel,  mais aussi des accueils ultérieurs, prendre le temps de les écouter et de porter un « autre regard », leur proposer ce service.

 

Lors de la prochaine semaine missionnaire, inviter ces jeunes adultes sur l’une ou l’autre thématique.

 

Le projet est encore à construire, aussi 4 participants décident de poursuivre ce travail le mardi 28 mars à 18h30 à la Maison Paroissiale.

 

 

 

 

Comment, lors des messes et célébrations, pouvons-nous mieux accueillir ces jeunes adultes?

Participants : E. Szymura, P. Boutrouille, Sœur André-Marie, H. Bodechon, V. Taquet, Th.héquette, P. Hego, G. Lamps et Fr. Triquet (rapporteurs)

 

-aller vers la personne qu’on ne connaît pas, savoir accueillir par le regard, par le sourire, mais attention à la façon de faire

-vivre l’accueil comme une mission

-faire une formation à l’accueil ?

-avoir un badge « équipe d’accueil »

-distinguer la distribution des feuilles de messe et l’accueil

-en début de célébration, prendre un temps court mais efficace où il est proposé d’échanger quelques mots (bonne initiative)

-pourquoi ne pas inviter les personnes qui viennent pour la première fois à se faire connaître ?

-il est peut-être plus facile pour les habitués de telle ou telle célébration d’accueillir les « nouvelles têtes »

-rendre nos célébrations plus compréhensibles par l’explication des différentes phases de notre liturgie

-travailler l’accueil des enfants dans les différents relais 

-lors des baptêmes, savoir accueillir les familles, les enfants et les futurs baptisés ; invitation par le prêtre à être attentif à ces familles en fin de célébration, avant l’envoi.

-accueillir l’autre comme on désirerait être accueilli

-respecter ceux qui se mettent au fond de l’église, ne veulent pas parler

 

 

 

Comment pouvons-nous mieux accompagner ces jeunes adultes?

Participants : J. Defossez, D. Leblanc, Cl. Panien, Sœur Marie-Yves, Mathieu et Sabine (rapporteurs)

 

-accueillir la joie de la demande, se réjouir avec

-quel visage d’Eglise donne-t-on ?

-accueillir la demande, mais ily a aussi beaucoup de conditions à remplir….il y a la manière de demander, de dire non ; juste milieu entre accueil et exigence, donner le goût

-les jeunes adultes n’auraient pas d’attente spirituelle, c’est à nous de donner le goût, de semer. Tout ce qu’on fait peut porter du fruit plus tard.

-si un frère aîné du futur baptisé n’est pas catéchisé, pourquoi ? A-t-on fait ce qu’il fallait ?

-on est responsable d’entretenir le feu de ce qui a été vécu lors de la préparation au sacrement ; après la joie de la préparation au mariage vient la demande de baptême !

-on a toujours un rôle à jouer, c’est  être missionnaire 

-importance des accueillants à la Maison Paroissiale

-sommes-nous joyeux d’annoncer la Bonne Nouvelle ? Voir des chrétiens joyeux et qui croient : « Voyez comme ils s’aiment !». Etre chrétien, c’est être joyeux grâce à Dieu !

-horaires des réunions de préparation

-comment l’Eglise peut être un lieu de proximité avec les préoccupations des gens( SDF, affichage de CV)

-la mission, ça commence par notre propre famille

-il y a basculement quand la personne fait la rencontre personnelle avec le Seigneur, on peut créer les conditions favorables

-ne pas parler de Dieu mais conformer notre vie à Dieu pour qu’on nous pose la question

 

 

Comment mieux communiquer en direction de ces jeunes adultes ?

Participants : M-H Denis, M-R Guérin, A-M Brossart, E. Delevallée, P. Delevallée (rapporteur)

 

-Profiter de toutes les occasions, même en dehors de l'Eglise, pour entamer le dialogue : par exemple

         ▪lors d'un repas d'anniversaire, Nathalie raconte son parcours lors de la demande de baptême de son  

         fils: elle fait maintenant le KT

         ▪telle autre personne qui envoie un mail pour demander comment savoir si elle est baptisée

         ▪une personne est marquée par une parole dite à l'occasion de funérailles (on ne sait pas ce qu'il reste

         après avoir semé

         ▪la réflexion d'un papa à l'occasion du Baptême de son enfant : maintenant , je suis engagé

-Avoir toujours quelques supports à portée de mains

-L'Eglise ne doit pas être rigide notamment dans l'organisation, elle doit faire preuve de souplesse dans le                  

  règlement.

-Donner les noms des baptisés lors des célébrations

-Lors de l'apéritif dont parlait Philippe pour les fiancés , présenter des personnes qui habitent leur relais et

 peuvent  être repère

-Certains (bouddhistes) organisent des réunions dans leur quartier pour faire connaitre leur religion ;      comment sans faire de prosélytisme se faire connaitre comme chrétien?

 -Par rapport à Caméra il serait mieux de n'en porter que quelques uns autour de nous mais de les remettre en mains propres

-Il est certain que des manifestation peuvent être porteuses de message:

        ▪une messe à Tilloy dans la salle municipale

        ▪les baptêmes à la fête de rentrée du doyenné à Proville

        ▪les baptêmes à la veillée pascale au palais des grottes

-Il faut annoncer les mariages

-Pour les funérailles, il est certain que,  pour la famille, la période qui entoure le deuil est capitale : c'est le moment où l'on se pose les grandes questions sur la vie et la mort et il est important d'envisager un travail en aval : visite systématique après comme pour les baptêmes?

-Et le gros problème reste celui de ceux et celles qui ne demandent rien à l'Eglise mais sont en demande de quelque chose : rôle de notre attitude et de notre façon d'être

 

Les questions suivantes n’ont pas fait l’objet de réflexion en sous-groupes :

-Comment rendre l’Eglise visible et accessible à tous à partir d’un événement (veillée de Pentecôte, rentrée de doyenné)

-Comment pouvons-nous être des témoins joyeux ?

-Comment inviter les jeunes adultes à se mettre au service ?

-Est-il souhaitable de mettre en place des rencontres générationnelles ou inter-générationnelles pour ces jeunes adultes ? si oui, comment ?

-Comment renforcer les liens avec les écoles privées ?

 

3-Quelques rappels et dates à noter dès maintenant :

Nouveau livret « La route qui nous change », évangile de St Mathieu pour des groupes de partage (cf Disciples Infos de mars), disponible à la Maison Paroissiale

Nouveau livret « Donne-moi un ¼ d’heure », il devrait être disponible dans les églises pour le 1er dimanche de carême

Veillée pascale au Palais des Grottes, avec 6 baptêmes (4 adultes et 2 jeunes),la remise de la lumière à 70 jeunes qui se préparent à leur Profession de foi, avec des visuels (récit de la création), des mimes par les enfants du caté (texte de l’exode)….suivie d’une christothèque déjà annoncée par Chérie FM et la Voix du Nord

Veillée de Pentecôte, sur le parvis de la cathédrale,  avec des témoignages de paroissiens sur L’Esprit Saint à l’œuvre dans leurs vies

Marche-pèlerinage avec les groupes Solidarités Quartiers, sur le thème « joie de l’amour dans nos familles » le dimanche 26 mars à Maroilles

Parcours Alpha Parents en 5 rencontres par les Petites sœurs des maternités catholiques (cf Disciples-Infos de mars)

Parcours de formation « Entrer dans la Bible » à compter du 27 avril avec Alain Delevallée (cf Disciples –Infos de février et de mars)

Parcours « Disciples-missionnaires » en 7 rencontres avec Vincent Szymura pour réfléchir à notre mission et aussi pour faire suite au Parcours Alpha, à compter de fin avril.

 

Prochaine réunion du Conseil de doyenné, mardi 25 avril à 19h30.

Article publié par Doyenné cambrai • Publié le Samedi 04 mars 2017 • 2337 visites

keyboard_arrow_up