La méditation du mardi 10 novembre

proposée par Marie-Agnès Yameundjeu, membre de l'équipe d'animation des paroisses

Vous pouvez écouter Marie-Agnès qui lit son message en cliquant en bas de page sur "Enregistrement MAY"

MAY MAY  

Bonjour à tous

Je vous propose aujourd’hui de vous livrer quelques réflexions que m’a inspirées l’évangile de ce jour. Il est court, je vous le partage si vous ne l’avez pas encore lu.

De l’évangile selon St Luc :

En ce temps-là, jésus disait : « Lequel d’entre vous, quand son serviteur aura labouré ou gardé les bêtes, lui dira à son retour des champs : “Viens vite prendre place à table” ? Ne lui dira-t-il pas plutôt : “Prépare-moi à dîner, mets-toi en tenue pour me servir, le temps que je mange et boive. Ensuite tu mangeras et boiras à ton tour” ? Va-t-il être reconnaissant envers ce serviteur d’avoir exécuté ses ordres ? De même vous aussi, quand vous aurez exécuté tout ce qui vous a été ordonné, dites : “Nous sommes de simples serviteurs : nous n’avons fait que notre devoir.” 

Je ne sais si vous êtes comme moi, mais à la première lecture je me suis dit que Jésus met en scène un maître abusif et un serviteur traité comme un esclave sans aucune humanité…Non seulement il doit labourer ou garder les bêtes, mais à son retour des champs, ce serviteur doit encore préparer et servir le diner de son maître…

Mais après avoir lu, relu et médité cet évangile, c’est la dernière phrase qui m’a parlé: « Nous sommes de simples serviteurs, nous n’avons fait que notre devoir ».

C’est pour moi, très clairement, une invitation à l’humilité. Jésus veut nous empêcher de tomber dans le piège des « mérites » : « J’ai rendu tel service, on pourrait m’en remercier ! » ou bien « Je suis pratiquant, je rends service autour de moi, j’espère que Dieu s’en souviendra! ».

Penser et agir ainsi, ce serait, selon moi,  faire de Dieu quelqu’un qui nous ressemble trop. En effet, nous ne méritons rien, parce que nous ne pouvons donner que ce que nous avons d’abord reçu ; or nous recevons tout de Dieu, et d’abord la vie. Dieu est source de tout don, parce que nous sommes ses enfants bien-aimés, et notre service, quel qu’il soit, est notre réponse à ce don que Dieu nous a fait sans condition et sans limite.

Servir généreusement et gratuitement, c’est ce à quoi Dieu nous invite. Et  à travers nos gestes d’amour et de service, nous serons des témoins de l’amour de Dieu et nos frères pourront peut-être découvrir qu’ils sont aimés de Dieu.

Nous sommes de simples serviteurs, certes. Mais si Dieu nous appelle comme serviteurs, c’est parce qu’il compte sur nous, parce qu’il a besoin de nous, car si un serviteur était inutile, aucun maître ne le garderait ! Si Dieu nous appelle comme serviteurs, c’est donc pour nous associer à son œuvre à Lui. Et comme  nous sommes créés à son image et à sa ressemblance, par amour, nous sommes par conséquent appelés à servir par amour et à communiquer cet amour autour de nous, et ça ce n’est pas une mission quelconque!

Nous sommes appelés à être de simples serviteurs, c’est-à-dire d’humbles serviteurs qui n’attendent rien en retour, mais nous sommes des serviteurs importants aux yeux de Dieu !

Confions donc notre mission de simples serviteurs au Seigneur.

« Seigneur, tout ce que tu nous appelles à donner gratuitement, nous l’avons d’abord reçu gratuitement de Toi. Que la joie de te servir et de servir nos frères soit la seule motivation et la seule récompense de notre engagement. Aide-nous, Seigneur, à toujours te servir et à servir nos frères par amour. Amen ».

Je vous souhaite une bonne journée, prenez soin de vous.

Article publié par Doyenné cambrai • Publié le Mardi 10 novembre 2020 • 635 visites

keyboard_arrow_up