La méditation du dimanche 3 mai

proposée par le père V. Deblock

Le Bon Pasteur

bon pasteur Claire bon pasteur Claire  

Face à nous, le Christ, saisi à mi-corps, occupe presque tout l’espace de la toile. Tenant une brebis dans les bras, il  émane de Lui une autorité adoucie par l’inclinaison de sa tête et les boucles de ses cheveux librement répandues sur son épaule.

Sa bouche esquisse un sourire encourageant et ses yeux francs, un peu trop grands, expriment avec intensité son désir de nous rencontrer, de nous connaître et de pouvoir nous appeler par notre nom.

Ses mains, un peu trop grandes elles aussi, mettent en valeur la délicatesse de son geste qui soutient la brebis et la retient contre son cœur sans la contraindre.

Face à face, en toute liberté, nous sommes invités à nous laisser guider par le Christ comme un troupeau conduit par son berger.

Le thème du Bon pasteur a été illustré abondamment, lui faisant perdre parfois sa force au profit d’une imagerie mièvre à force d’être douce.

 « Il n’est pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis ». (Jn 15, 13)

L’unique bon berger est Celui qui donne sa vie pour ses brebis, calice d’or et de sang offert pour le Salut du monde, et dont son vêtement  dessine la forme.

L’unique bon berger est Celui qui va jusqu’à la Passion et  jusqu’à la croix semée sur sa tunique comme une volée de blé prêt à germer.

Rien de mièvre dans la douceur du Seigneur Jésus. Au contraire, elle est une force capable de nous arracher à la nuit du péché et  de la mort dont le bleu sombre est étouffé sous les chaleureuses teintes de pourpre et d’or.

La figure du Christ s’inscrit sous un porche aux colonnes solennelles soutenant un fronton de temple. Il est le Temple nouveau, porte d’or fin ouverte sur le Royaume de Dieu : humble berger, il s’avance vers nous, plein du désir de nous offrir la vie en abondance.

A sa suite, soyons humbles visages de douceur et de réconfort, portes ouvertes sur la Vie Eternelle, donnons de notre vie pour que tous vivent.

Sans se lasser, il pose les yeux sur nous,  impatient de nous  guider vers le Royaume promis.

 

Sr Claire, Yolaine Schmeltz, 2019,  huile sur toile, 60 x 80 cm. Coll. part.

www.yolaineschmeltz.weebly.com

 

Article publié par Doyenné cambrai • Publié le Dimanche 03 mai 2020 • 157 visites

keyboard_arrow_up