La méditation du jeudi 26 novembre

proposée par Agnès et Fernand Marquant, Agnès est en mission ecclésiale au SIC (Service Initiation Chrétienne) et Fernand, diacre.

Lectures du 26 novembre 2020 : livre de l’Apocalypse  18, 1-2.21-23 ; 19, 1-3.9a

Ps 99 (100), 1-2, 3, 4, 5  et l’Evangile de Jésus-Christ selon st  Luc 21, 20-28

Texte de la méditation :

La Parole de Dieu que la liturgie nous propose ces derniers jours n’est pas évidente. Il y règne un climat de fin du monde, de destruction, de jugement et même de sélection pour être accueilli par Dieu. La compréhension ne nous parait guère évidente, encore plus si nous venons vers le Christ que depuis peu de temps, comme par exemple pour nos catéchumènes qui désirent vivre dans la joie, la paix et l’espérance avec Jésus par les sacrements. Alors regardons de plus près.

La première partie de l’Evangile nous annonce dévastation, souffrance. Ce constat n’est il pas le nôtre aujourd’hui ? Monde avec ses violences, toutes les convoitises de l’argent, de la possession, du bénéfice au détriment du pauvre, avec aussi un désir de tout maitriser comme la génétique et les naissances. Quand ce temps de pandémie où tout semble s’effondrer, quand l’absence de tout appui pèse sur nous, quand Dieu semble absent de toutes décisions, dans ce temps qu’on ne voudrait pas voir, s’annonce alors le moment propice à l’espérance et à la remise en question.

Nous voici alors projetés à la fin de l’Evangile. Mettons dans notre cœur et dans notre esprit  ce verset : « Redressez-vous et relevez la tête car votre rédemption approche ».

Jésus conscient de nos vies : fragiles, compliquées et douloureuses,  désire nous aider à relever la tête. Il nous invite fermement à ne pas rester immobile, absent mais au contraire à se relever pour voir, comprendre et agir pour le bien commun. Un temps nous est offert où notre foi nous tient suspendus au désir de Dieu, qui depuis l’éternité nous appelle à croire, à espérer, à aimer avec tous nos frères en humanité. C’est ainsi que le peuple lui rend grâce par le psaume 99 (100) de ce jour.

L’Avent arrive, sachons nous réveiller de l’attente du retour glorieux du Christ,  préparons nous dès aujourd’hui à sa venue et comme le dit le pape François : « Nous sommes également invités à réveiller l’attente du retour glorieux du Christ — quand il reviendra à la fin des temps —, en nous préparant à la rencontre finale avec Lui par des choix cohérents et courageux. »(Angélus, 2 décembre 2018). Sachons, nous dégager de nos préoccupations, pour percevoir l’avancée amoureuse du Seigneur en nos vies.  

Seigneur, aide-nous à être juste en toutes choses pour pouvoir comme le dit l’ange dans la première lecture du jour « Heureux les invités au repas des noces de l’Agneau ! ».

Ci-dessous la vidéo du chant « Espère en moi » (Communauté de l’Emmanuel) 

Pour les paroles, cliquez ou touchez ici

 

 

Article publié par Doyenné cambrai • Publié le Jeudi 26 novembre 2020 - 00h30 • 661 visites

keyboard_arrow_up