La méditation du samedi 20 mars

proposée par Chantal Defour, coordinatrice du relais d'Escaudœuvres et membre de l'équipe de funérailles d'Escaudœuvres-Ramillies.

Le texte de la méditation est téléchargeable en bas de page.

Jésus est venu apporter la paix, la joie, l’amour.

Il est venu réconcilier les hommes.

Jean 7, 40-53

            Dans la foule, on avait entendu ses paroles, et les uns disaient : « C’est vraiment lui, le Prophète annoncé ! »  D’autres disaient : » C’est lui le Christ ! » Mais d’autres encore demandaient : « Le Christ peut-il venir de Galilée ? L’écriture ne dit-elle pas que c’est de la descendance de David et de Bethléem, le village de David, que vient le Christ ? » C’est ainsi que la foule se divisa à cause de lui. Quelques-uns d’entre eux voulaient l’arrêter, mais personne ne mit la main sur lui. Les gardes revinrent auprès des grands prêtres et des pharisiens, qui leur demandèrent : « Pourquoi ne l’avez-vous pas amené ? » Les gardes répondirent : « Jamais un homme n’a parlé de la sorte ! » Les pharisiens répliquèrent : « Alors, vous aussi, vous vous êtes laissé égarer ?  Parmi les chefs du peuple et les Pharisiens, y en a-t-il un seul qui ait cru en lui ? Quant à cette foule qui ne sait rien de la Loi, ce sont des maudits ! »

Nicodème, l’un d’entre eux, celui qui était allé précédemment trouver Jésus, leur dit : « Notre Loi permet-elle de juger un homme sans l’entendre d’abord pour savoir ce qu’il a fait ? » Ils lui répondirent : « Serais-tu, toi aussi, de Galilée, Cherche bien, et tu verras que jamais aucun prophète ne surgit de Galilée ! » Puis ils s’en allèrent chacun chez soi.

« Dans la foule certains disaient de Lui… »

Chantal Defour Chantal Defour  

Que nous soyons croyants, en recherche, athées ou agnostiques, le personnage de Jésus reste une énigme pour beaucoup.

D’où venait vraiment cet homme ?

Les discussions humaines sur le personnage ne répondent pas vraiment à fond à nos questionnements.

Mais nous, disciples du Ressuscité, que disons nous de Jésus et osons-nous en parler librement autour de nous ?

« Et l’Ecriture que dit-elle …, »

Même si la lecture des Ecritures est essentielle, ce n’est pas en premier lieu dans les livres qu’on découvre cet homme dont nous disons qu’il venait de Dieu !

La preuve en est qu’il y a un peu plus de 2000 ans pharisiens et scribes, de haute autorité doctrinale et spécialistes des saintes écritures ne le reconnaissaient pas comme messie.

Le Christ pour le découvrir, demande beaucoup d’humilité sans avoir forcément une tête bien pleine ! Humblement il faut se laisser conduire, être à l’écoute et renoncer parfois à ses acquis doctrinaux …

Alors au-delà de mes questions, de mes refus et de mes doutes, Seigneur fais-toi connaître à moi, mon humilité sera le réceptacle de ta présence. Je laisse aux scribes, aux pharisiens et aux grands prêtres d’aujourd’hui le soin de te disséquer, de te décortiquer et de te rationaliser …

Ils ne sauront de toutes façons pas dépasser les détails qui les bloquent dans leur compréhension, ni dépasser les apparences…

« Le Messie ne devait-il pas venir de Bethléem ? »

Comprendront-ils que Dieu est caché derrière des apparences humaines ?

Leur « Dieu » ne pouvait pas être de Bethléem, ce petit village perdu ? 

Ils n’ont pas compris et ne comprennent toujours pas…  

Pourtant tout homme croisé est visage du Christ, lui-même visage de Dieu ! Et surtout les sans voix, les sans abris, les sans domicile, les sans pays, les sans travail, tous les marginaux et les rejetés, les malades aussi et les souffrants !

« Jamais homme n’a parlé comme lui…

Jésus est un être « hors normes » ! Il subjugue ! Il séduit ! Déjà les gardes du sanhédrin en avaient fait l’expérience et ils avaient deviné en Jésus une personnalité exceptionnelle, fascinante, attachante et aujourd’hui encore beaucoup disent de lui qu’il est un génie spirituel, un sage, un grand homme.

Même ceux qui étaient venus l’arrêter ont été séduits par sa parole. On peut dire que ça continue depuis des siècles, l’Eglise repasse dans son cœur tout ce que Jésus a dit.

Mais nous qui croyons en ta divinité, nous pensons que tu es bien plus que cela !

Tu es le Verbe fait chair. Tu es le fils unique du Dieu Créateur, tu es né de Lui. Tu es cette Lumière, née de LA lumière ! Et moi aussi je repasse dans mon cœur toutes les paroles de Jésus qui ont été déterminantes dans ma vie.

« Jusqu’où va ma foi ?… »

Les pharisiens de ton époque, Seigneur, et qui ne croyaient pas en toi, disaient que tu étais de cette racaille qui ne connaît pas la loi et que tu étais maudit !

Et ceux d’aujourd’hui que disent-ils de toi et de nous ? Ne nous méprisent-ils pas comme ils te méprisent ?

Tu sais Seigneur, il n’est pas simple de prendre parti pour toi…Dans notre société on risque de passer pour des ringards, des exaltés, des demeurés, des menteurs, des êtres échappés d’un autre temps, dangereux aussi 

Et du coup on se fait pointer du doigt et on nous juge, on se fait mal voir et Toi avec nous.

Suis-je capable de me sentir jugé et parfois méprisé pour te suivre encore aujourd’hui ?

Jusqu’où va ma foi ?

Quels engagements j’assume en ton nom dans notre société ?

Suis-je chrétien seulement quand s’est facile ou bien, aussi, quand je me compromets en ton nom ?

Aujourd’hui, dans cette vie agitée, bousculée, toute pleine de bruits, d’opinions politiques et religieuses si différentes, quand elles ne s’opposent pas avec violence, comment est-ce-que je perçois le message de paix et d’amour de Jésus ?

            Seigneur Jésus, tu t’es fait homme,

            semblable à nous excepté le péché,

            Viens au secours de notre faiblesse.

            Apprends-nous à aimer sans juger,

            à comprendre sans condamner.

Chapelle de Fatima (Portugal) Chapelle de Fatima (Portugal)  

Photo prise par C. Defour dans la chapelle de Fatima au Portugal

Article publié par Doyenné cambrai • Publié le Samedi 20 mars 2021 - 00h30 • 826 visites

keyboard_arrow_up