Compte-rendu de la réunion du conseil de doyenné

du 5 novembre 2016

CONSEIL DE DOYENNE

 

COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU 5 NOVEMBRE 2016

 

Compte-rendu téléchargeable en bas de page

 

Après avoir participé à la messe de 9h à St Géry, pour ceux qui le souhaitaient, les 37 participants se sont retrouvés autour d’un café d’accueil, 7 personnes s’étaient excusées.

Si le patchwork avec les 5 essentiels, prier, être frère, annoncer, servir, se former, était en bonne place, il n’y avait pas de chaises, surprise !

Mathieu a présenté les nouveaux membres du Conseil de doyenné, Françoise Moniez pour la chorale Guillaume du Faÿ, Evelyne Delevallée et Anne-Marie Brossart (excusée)pour le site internet du doyenné, Frédéric Feutry pour la Garde Notre-Dame et Marie-Anne Delevallée et Jean-Claude Chevalier, les comptables de nos paroisses, sans oublier Benoît Van Dinh, séminariste venu du Vietnam.

Puis notre doyen nous a invités à nous mettre par 3, en essayant d’aller vers ceux qu’on connaissait moins, pour partager une joie et/ou une peine qui nous tenait à cœur.

C’était la 1ère partie, le 1er essentiel, « Etre frère ».

 

Ensuite, nous avons loué le Seigneur et invoqué l’Esprit Saint. Si la durée de la prière (15 minutes)  préparée par François a pu surprendre l’un ou l’autre, la projection des paroles des chants avec des images les illustrant a soutenu notre attention et nous a permis de faire communion.

C’était la 2ème partie, le 2ème essentiel, « Prier ».

 

Nous avons pu alors prendre des chaises et nous asseoir.

Mathieu nous a parlé de YouParoisse avec Le Buisson Ardent, « un beau fruit du travail d’il y a 3 ans, notamment en Conseil de doyenné», de la catéchèse des primaires avec les temps forts avec les parents, fruit du travail de Venceslas avec l’équipe d’animation de la catéchèse il y a 2 ans en lien avec le Conseil de doyenné. Il nous a rappelé les 4 orientations du Synode Provincial qu’est venu présenter notre évêque, mission, proximité, communication et participation. Il nous a rappelé le travail de l’année dernière où nous nous sommes redit  à quoi sert le Conseil de doyenné : nous connaître, nous informer et réfléchir ensemble, et le choix de l’orientation prioritaire retenue pour notre doyenné, à savoir l’accompagnement des jeunes adultes qui demandent quelque chose à notre Eglise (baptême ou catéchèse pour leur enfant, sacrement pour eux-mêmes). Il a présenté le nouveau parcours de préparation au baptême destiné aux parents des futurs baptisés qui démarre ce 22 novembre et a annoncé le démarrage du prochain parcours Alpha le 11 janvier 2017.

C’était la 3ème partie, le 3ème essentiel, « Se former », plus précisément ici « S’informer ».

 

Nous nous sommes alors mis en sous-groupes de 5 à 8 personnes pour réfléchir et échanger sur l’orientation prioritaire de notre doyenné, l’accompagnement des jeunes adultes qui demandent quelque chose à notre Eglise. En partant de cas concrets, nous nous sommes posé ces questions : Qui sont les jeunes adultes? Quelles sont leurs préoccupations ? Quels sont leurs centres d’intérêt ? Quelles sont leurs peurs ? Comment les rejoindre ? Qu’est-ce que notre Eglise a à leur proposer ? Comment les accueillons-nous ? Quelle place leur faisons-nous ? Sommes-nous prêts à nous laisser bousculer dans nos habitudes ?

Il n’y a pas eu de remontée des travaux des sous-groupes, mise en commun toujours fastidieuse. Voici, ci-après, les résultats des échanges qui vont permettre à l’Equipe d’Animation des Paroisses (EAPs) de travailler sur le sujet et de continuer la réflexion lors du prochain Conseil de doyenné.

 

Qui sont les jeunes ?

Beaucoup de cas familiaux. Difficulté à parler de ce qui les fait souffrir, signe qu’on se connaît mal.

 

Leurs centres d’intérêt

Les amis

La famille , famille d’origine ou noyau familial

Le travail

Le logement

La santé

Le confort, les sorties

Le besoin d’échapper au quotidien qui est stressant en pratiquant des activités nouvelles ou en découvrant des horizons nouveaux

Le sport (avec les 3èmes mi-temps !)

 

Leurs attentes

Apparemment, pas d’attente spirituelle

Fonder une famille avec des enfants heureux, éduqués avec des valeurs et humanité

Bâtir un monde plus juste et plus écologique

Réussir ses études et construire son avenir

Avoir un emploi stable, faire carrière

Réussite sociale et familiale

Moins d’assistanat (mais certains sembleraient bien vivre l’assistanat)

Peur de s’engager, de la vie de couple

Peur de ne pas donner assez de temps à ses enfants et risque de combler le vide affectif par des produits de consommation (tablettes numériques, smartphones….)

Besoin de reconnaissance, y compris par rapport aux frères et sœurs

 

Leurs souffrances

L’intolérance, la haine

La solitude, la maladie

Le manque de moyens pour vivre, la cohabitation avec parents ou grands-parents

Ne pas se sentir reconnu

Le manque d’accueil dans l’Eglise

Une rupture avec les valeurs vécues dans l'enfance et des reproches non exprimés clairement par la famille

L’Eglise dans tout ça ?

Quelques réflexions :

Les valeurs de l’Eglise sont des images dépassées

L’Eglise, milieu fermé qui réveille la culpabilité

Les jeunes ne se retrouvent pas dans l’Eglise (chants, accueil, célébrations….)

Les personnes viennent à l’Eglise en tant que « consommateurs »

L’Eglise s’occupe-t-elle de la pauvreté ?

On va vers l’Eglise quand on rencontre des difficultés.

 

Comment accueillir ?

Sommes-nous identifiés comme chrétiens catholiques dans notre quartier, notre milieu de vie ?

Sommes-nous des témoins joyeux ? La soirée de Pentecôte sur le parvis de la cathédrale ou le pique-nique de la session de rentrée sur le parking Fénelon interpellent….

Rejoindre l’autre dans ses préoccupations avant même de penser à le « faire venir ou revenir à l’Eglise ». Par exemple,  un parent qui demande le baptême pour son enfant, s’il est sans travail, avons-nous dans notre communauté des personnes qui peuvent l’aider, des chrétiens immergés dans la société civile qui sachent qui fait quoi, qui peuvent ouvrir des portes, les accompagner dans leur recherche de travail ? De même pour informer sur les droits sociaux et les démarches à entreprendre,  ou pour une recherche de garde d’enfants, etc….

Se laisser bousculer, accepter des initiatives nouvelles.

Au moment des messes et célébrations, renforcer l’accueil qui est une vraie mission et n’est pas que la distribution des feuilles de messes. Quelle place leur fait-on ? Se sentent-ils invités ?

Ce sont dans les rencontres de même tranche d'âge que les invitations peuvent se faire.

 

Que proposer ?

Les parents reviennent à l’Eglise par leurs enfants : Caté découverte, caté approfondissement et caté des 6èmes avec des temps forts auxquels les parents participent

Renforcer les liens avec les écoles privées, notamment pour les messes des familles.

Le Buisson Ardent occupe une place essentielle dans notre doyenné.

Aller vers l’événementiel, avec de la fraternité, de la convivialité ; ne visons pas tout de suite une célébration, choisissons un thème qui rejoint leurs préoccupations, la lecture d’un passage d’évangile est déjà une première étape….

Demander des services ponctuels, l’engagement régulier dans la durée fait peur.

Mieux faire connaître ce qui se fait, notamment pour l’éveil à la foi des petits.

Une écoute/partage mensuelle avec des personnes aptes et/ou formées à l’écoute.

Avoir un lieu identifié où l’on peut déposer ses questions.

Organiser une fois par an une auberge espagnole pour tous les parents qui ont demandé quelque chose à l’Eglise dans l’année.

Proposer à des chrétiens d’accompagner un couple qui se prépare au mariage,  en s’engageant à prier pour lui, en le rencontrant lors du démarrage du parcours de préparation, en étant avec lui lors de la messe de fin de parcours (et au pot de l’amitié),et en étant présent à la célébration du mariage.

C’était la 4ème partie où nous avons cherché à mettre en œuvre les  4ème et 5ème essentiels,  « Servir » et « Annoncer ».

 

Après avoir prié l’Esprit Saint et nous être confiés à Marie, nous avons, avec plaisir, partagé le verre de l’amitié.

 

Durant la réunion, nous ne nous sommes pas arrêtés sur les 5 essentiels mais nous les avons mis en œuvre. Notre session de rentrée nous a rappelé l’importance capitale de les connaître, bien sûr, mais surtout de les mettre en œuvre. Le déroulement de cette réunion est une invitation, pour chacun de nous, à les mettre en œuvre dans notre vie personnelle et dans nos rencontres.

 

Quelques rappels et dates à noter dès maintenant:

-Mardi 22 novembre 2016 : démarrage du nouveau parcours de préparation des parents au baptême de leur enfant.

-Mercredi 11 janvier 2017 : démarrage du nouveau parcours Alpha ; pensons à inviter !

-Lundi 16 janvier 2017 à 18h30: vœux du doyenné ; tous les paroissiens sont cordialement invités.

-Du lundi 30 janvier au dimanche 5 février 2017 : semaine missionnaire en doyenné avec les Serviteurs de l’Evangile. Pour permettre à chacun d’y participer, merci de ne pas programmer de réunions durant cette semaine.

 

Prochaine réunion du Conseil de doyenné, lundi 27 février à 19h30.

Article publié par Doyenné cambrai • Publié le Samedi 04 mars 2017 • 860 visites

keyboard_arrow_up