l'église St Pierre d'Escaudoeuvres

  Page modifiée le 2 septembre 2015

 

L’Eglise Saint PIERRE:

 

 

 

ST PIERRE ST PIERRE   Si l’église d’Escaudœuvres a comme saint patron Saint-Pierre, c’est grâce à Saint-Géry qui, à la fin du 6ème siècle créa de nombreuses paroisses toutes dédiées à St Pierre. Escaudœuvres eut donc sa première église dès cette époque.Mais ce n’était sans doute qu’une chapelle, et les terres du lieu devinrent la propriété de l’abbaye Saint-Géry de Cambrai.

 

Notre église domine une histoire longue de près de 15 siècles,mais celle que nous connaissons aujourd’hui a fêté le 150éme anniversaire de sa reconstruction en septembre 2012.

 

Monsieur Gérard DOMISE, passionné d’histoire, nous en propose l’épopée dans plusieurs ouvrages sur l’histoire d’Escaudœuvres.

 

Avec son aimable autorisation, en voici quelques éléments.

        

 

Les anciennes églises .

 

Il faut remonter jusqu’au 8ème siècle pour trouver en ce lieu une nécropole où furent enterrés des potentats mérovingiens, retrouvés sous cette église lors de sa reconstruction en 1858.

On trouve trace d’un premier oratoire saint Pierre au 9éme siècle. Il fut détruit par les Normands lors du siège de Cambrai en 881.Un nouvel édifice sera construit après 886, puis à son tour rasé en 954 par les envahisseurs Hongrois.

On reconstruit un nouvel oratoire dont un document du 11ème siècle, signé par l’évêque de Cambrai,  Saint-Liébert fait état de« l’autel d’Escaudœuvres » concédé cette fois au chapitre de la cathédrale de Cambrai le 10 septembre 1057. Cette église servira au culte jusqu’en 1339 où

les Cambrésiens la brûlent avec le château. Reconstruite, elle est de nouveau ruinée par les Bourguignons en 1489. L’évêque Henri de BERGHES la fait reconstruire . En 1595, les Espagnols assiègent Cambrai, l’église est réquisitionnée et sert de dépôt de munitions. Elle est de nouveau ruinée. EGLISE 1600 0 1858 EGLISE 1600 0 1858  

 

Les gens d’Escaudœuvres sont incapables de la reconstruire, et ce n’est qu’en 1600, avec l’aide de Charles de CROY qu’elle sera remise en état. Elle servira de guet aux français de Louis XIV lors du siège de Cambrai en 1677.

C’est en ce lieu que l’on rédige, en 1789, les cahiers de doléances et elle sert, en 1790 à l’élection du premier maire de la commune. Elle sera le lieu des séances du conseil municipal jusqu’au concordat.

Le clocher, alors en bois, est reconstruit en pierre en 1826.

L’essor industriel qui amène la population à 1800 âmes, règle le sort de cette église vieille de plus de 250 ans. Elle sera détruite pour faire place à l’actuelle.

 

La nouvelle église sera de nouveau consacrée à Saint Pierre par l’archevêque, Monseigneur René-François REGNIER, (photo: 1794-1872) le 14 septembre 1862, en présence des officiels dont le maire Charles BELGRAND et l’abbé Joseph SEVREZ, qui a par ailleurs fait venir et implante sur la commune les Petites Sœurs des Pauvres le 25 mars 1863.

 

Lors de la séparation de l’Eglise et de l’Etat, en 1905, elle devient la propriété de la commune, malgré une célèbre échauffourée entre le curé MARLE curé d’Escaudœuvres de 1899 à 1908, et le libre penseur MASCLET (1855-1919) qui avait défoncé la porte à coup de hache.

 

Les obus de l’invasion de 1914 détruisent le chœur, mais le clocher reste intact. Les offices se tiendront alors dans la salle Fachaux, propriété de Léon HARDY (1883-1965), buraliste, derrière l’actuelle pharmacie Panien, au coin de la rue de l’Epinette. L’église est rendue au culte en 1922.

Depuis, une vingtaine de prêtres ont succédé à l’abbé Sevrez.

 

En 2003, suite à la réorganisation du doyenné, l’église Saint Pierre est intégrée dans la nouvelle paroisse Saint Vaast-Saint Géry, fédérant 8 clochers. Désormais, il n’y a plus de curé attitré résident sur la commune.

La dénomination « paroisse d’Escaudœuvres » disparait et est remplacée par « Relais Saint Pierre d’Escaudœuvres ».

 

L’église Saint Pierre d’aujourd'hui avec , sur sa gauche, la mairie, construite sur l’emplacement de l’ancien cimetière.EGLISE ST PIERRE EGLISE ST PIERRE  

 

 

 

Ainsi donc, aujourd’hui, après s’être relevée tant de fois de ses malheurs pendant ces quinze siècles, tel un phénix qui se lève à l’aube de chaque nuit, l’église Saint Pierre, entretenue par la commune, continue à remplir pleinement sa vocation et à célébrer tousles moments de la vie de nos concitoyens

 

 

 

 

 

NEF VUE DU CHOEUR NEF VUE DU CHOEUR  

 

 

 

Vu de l’autel, un Christ en croix surplombe l’entrée de l’église.

 

 

 

 

 

 

GROTTE  de LOURDES GROTTE de LOURDES  

 

 

 

Sur la gauche en entrant, une chapelle dédiée

à Notre Dame de Lourdes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 EGLISE  ARRIERE EGLISE ARRIERE  

 

 

Une vue peu habituelle de l’église saint Pierre.

Cette partie arrière abrite le chœur, la chapelle de la Vierge et la sacristie donnant sur le jardin de la mairie, et, en contre bas, les salles du centre Benoit Frachon.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

NEF NEF  

 

 

En entrant dans cette église Saint PIERRE, que nous fêtons le 29 juin, vous pourrez admirer la nef lumineuse, mise en valeur par ses colonnades de pierre bleue et sa voûte de briques rouges.

Tout autour, un chemin de croix majestueux, et de chaque côté du chœur, deux chapelles dédiées, l’une à Saint Pierre apôtre et Saint patron de l’église, et l’autre à la Vierge Marie.

 

  

 

CHOEUR CHOEUR  

Le chœur, tout en bois, d’un style sobre, aux lignes épurées, provient en partie de la chapelle de l’ancien grand séminaire de Cambrai.

 

En 2008, il a été recomposé, agrandi, surélevé et habillé de moquette rouge, lui donnant la magnificence due à ce lieu sacré.

 

 

 

 

L’église étant ouverte tous les jours, c’est un lieu régulièrement fréquenté pour s’y recueillir et prier silencieusement. en toute discrétion et au gré de chacun; les cierges et bougies allumés en témoignent chaque jour.

 

Article publié par Doyenné cambrai • Publié le Jeudi 03 mai 2012 • 5023 visites

keyboard_arrow_up